Lyrics

Dracula - Entre l'amour et la mort


Ouverture

Grand Lui:

Любов і смерть.
L’amour et la mort.
Ces mots sont le coeur et l’âme de cette histoire.
Une histoire à la mesure de sa démesure.
C’est un voyage dans le temps à une époque
où la cruauté et la barbarie sont roi et maître.

Narration (Historique)

Grand Lui:

En 1467 dans la sanglante contrée de Valachia
régnait le prince Vlad Tsepes.
Il était guérrier, un homme courageux mais aussi
le pluscruel d’entre tous.
Le roi d’Hongrie lui offrit sa fille en mariage.
Stratégie guerrière afin d’unir leurs forces
contre les Turcs.
La jeune femme s’appelait Elhemina.
Et quand Vlad la vit pour la première fois son coeur...
Ah, le conquérant était conquis!

Tsvite Teren

Dracula, Elhemina:

Цвіте терен, цвіте терен, а цвіт опадає
Хто з любов’ю не знається, той горя не знає
Цвіте терен, цвіте терен, а цвіт опадає
Цвіте терен, цвіте терен, а цвіт опадає

Narration (Bâton)

Grand Lui:

Elhemina, misterieuse beauté, sournoise
et sans pitié dont baiser vous mord l’âme,
elle possédait un terrible secret: elle était vampire.

Lune de miel, lune de fiel.

Cruelle et tendre Elhemina

Dracula:

Que le ciel s'ouvre et qu'il me donne
Ma raison d'être sur la Terre
Qu'il me donne et qu'il pardonne
Au guerrier d'avoir fait la guerre
Que le ciel s'ouvre et qu'il m'envoie
Celle à qui j'ai dédié ma vie
Pour qu'elle aime enfin Dracula
Et qu'elle se couche dans mon lit

Elhemina:

Prince ne parle pas au ciel
Ce n'est pas ta voix qu'il entend
Lui qui sur ma bouche de miel
A déposé le goût du sang

Dracula, Elhemina:

Amour de ma vie je m'abandonne
Entièrement à nos prières
Que le ciel s'ouvre et nous pardonne
D'avoir jeté l'amour aux fers

Dracula:

Elhemina que le silence
Recouvre tes paroles
Que notre règne commence
Ailleurs qu'au pays du shéol

Aussi puissant que tous les dieux
Je sais ce que je dois savoir
Et je sais tout ce que je veux
Je suis le prince aux mille pouvoirs

Elhemina:

Femme promise à votre puissance
Mon prince je vous aime déjà
Depuis le jour de ma naissance
J'étais destinée à vos bras

Dracula:

Alors que brillent les étoiles
Et dis-moi que nous serons heureux

Elhemina:

Je te le jure mais le mal
Déjà s'élève entre nous deux

Dracula:

Que dis-tu lá Elhemina
On croirait entendre une folle
Aucun mur ne séparera
La poésie de la parole

Elhemina:

Je porte en moi un lourd secret
Je suis la reine d'un empire
Qui ne vivra jamais en paix
Et qui vous mènera au pire

Dracula, Elhemina:

Amour de ma vie je m'abandonne
Entièrement à nos prières
Que le ciel s'ouvre et nous pardonne

Elhemina:

Déjà je vois l'éternité
Où vous entrez dans la légende
Seigneur mon maître bien aimé
Déjà je suis cruelle et tendre

Villageois

Paysans:

E-lhe-mi-na

Régent:

La voilà, l’épouse de Satan,
Elle est là, la garce de l’enfer

Paysans:

La garce de l’enfer, la garce de l’enfer
L’épouse de Satan, la garce de l’enfer

Régent:

Elle a mordu notre prince au cou
Attention! Il est pestiféré! Il faut l’enfermer!

( )

Paysans:

Tu vas, tu vas mourir!

Régent:

La voilà, la reine des ténèbres,
elle est là! La peine de la mort!

Paysans:

( ) Tue-la, tue-la

Régent:

C’est elle qui a pris le coeur du prince
Elle a pris son sang
Elle l’a laissé sang rien

Elle doit mourir!

Paysans:

Tue-la, tue-la

Régent:

Tu mourras!!!

Paysans:

Tu mourras! Tu mourras! Tu mourras! Tu mourras!

Elhemina:

Mon corps meurt peut-être aujourd’hui, mon amour,
il vivera pour l’éternité!!!!!!!!!!!!!!!!!

Любов моя!!!!!!!

La Cage

Dracula:

Чуєш, чуєш, соколе ясний,
Прийди, приходь до нас

Entre l’amour et la mort

Dracula:

À quoi me sert de vivre encore
Sous mes paupières le sang est lourd
Je suis un loup qui se dévore
Pris entre la mort et l’amour

À quoi me sert d’avoir un corps
Qui n’est qu’une prison pour mon coeur
Devenant une plante carnivore
Je suis un ange prédateur

Moi qui ne voit jamais le jour
À quoi me sert de vivre encore
Pris entre l’amour et la mort
Mais qui me portera secours
Dans cet univers sans pitié
Où tout bientôt sera brûlé?

Je meurs, je meurs à tout moment
Qu’il me faut vivre loin de toi
Et moi qui voulais des enfants
Je suis le dernier Dracula

Mais je me vengerai du monde
Et tant pis pour les innocents
Je serai le torrent qui gronde
La nuit jusqu’à la fin des temps

Mon âme est un oiseau qui pleure
Mille morsures pour un baiser
Dracula coupable d’aimer

Ne reviendras-tu rien qu’une heure
Toi qui ne m’a jamais quitté
Ou préfères-tu que je meure?

Je vous prédis que l’avenir
N’est déjà plus qu’un champ de ruine
Un grand soleil qui se déchire
Sur des forêts qu’on assassine

J’y vois des oiseaux de flancs blancs
Chevauchés par des hommes fous
Criant le nom de Dieu avant
De mettre leurs frères à genoux

Je vois un océan de sang
J’entends ce qu’entend les sourds
Quand ils entendent crier le vent
À quoi me sert de vivre encore
Parmi les cendres éternelles
Pris entre l’amour et la mort
Pris entre l’amour et la mort

Narration (5 siècles)

Grand Lui:

Cinq siècles viennent de passer. La contrée
de Valachia n’a pas beaucoup changé malgré
son air moderne. Dracula jura de retrouver
son âme-soeur mais sa croisade ne fait que des
victimes. Des citoyens qui disparaissent, des
cadavres qui se réveillent, un viruse qui se
transmet par morsure.

La tragédie a réuni cinq personnages: une militante,
un journaliste, son photographe, l’homme de science
Van Helsing et sa fille Lucy.

Ce que je vois

Jonathan:

Ce que j'ai vu ce que je vois
Je me dois de l'écrire
Et de vous prévenir
Le pire est avenir

Renfield:

Ce que j'ai vu ce que je vois
Ressemble à un naufrage
Un immense carnage
En voici les images

Mina:

Ce que j'ai vu ce que je vois
Est un peuple orphelin
Qui cherche son chemin
La tête entre les mains

Lucy:

Ce que j'ai vu ce que je vois
Me remplit de chagrin
Partout des hommes ont faim
Leur douleur est sans fin

Tous:

Ce que j'ai vu ce que je vois
Ce que j'entends autour de moi
Me fait du mal a chaque pas
Tout n'est que signe du malheur

Ce que j'ai vu ce que je vois
Ce que j'entends autour de moi
Me fait du mal a chaque pas
Comment retrouver le bonheur

Malheur - douleur - malheur - horreur - malheur

Lucy:

Ce que j'ai vu ce que je vois
Qui donc en a pitié
La douleur d'exister
Comment la raconter

Van Helsing:

Ce que j'ai vu ce que je vois
Est un grand bateau ivre
Qui brûlent tous nos livres
Que Dieu nous en délivre

Renfield:

Ce que j'ai vu ce que je vois
Est un peuple orphelin
Qui cherche son chemin
La tête entre les mains

Van Helsing:

Ce que j'ai vu ce que je vois
Me remplit de chagrin
Partout des hommes ont faim
Leur douleur est sans fin

Tous:

Ce que j'ai vu ce que je vois
Ce que j'entends autour de moi
Me fait du mal a chaque pas
Tout n'est que signe du malheur

Ce que j'ai vu ce que je vois
Ce que j'entends autour de moi
Me fait du mal a chaque pas
Comment retrouver le bonheur

Mina:

Malheur

Renfield:

Douleur

Lucy:

Malheur

Van-Helsing:

Horreur

Tous:

Ce que j'ai vu ce que je vois

Jonathan:

Est un arc-en-ciel sans le bleu

Tous:

Ce que j'ai vu ce que je vois

Renfield:

En train de nous crever les yeux

Tous:

Ce que j'ai vu ce que je vois

Mina:

O comment retrouver la foi

Tous:

Ce que j'ai vu ce que je vois

Van Helsing:

De dire il était une fois

Tous:

Ce que j'ai vu ce que je vois

Lucy:

La Terre peuplée de gens heureux

Tous:

Malheur - douleur - malheur - horreur - malheur

Ce que j'ai vu ce que je vois
Ce que j'entends autour de moi
Me fait du mal a chaque pas
Tout n'est que signe du malheur

Ce que j'ai vu ce que je vois
Ce que j'entends autour de moi
Me fait du mal a chaque pas
Comment retrouver le bonheur

Tout n'est que signe du malheur
Comment retrouver le bonheur

Urgence

Mina:

Urgence
Partout dans le monde
Le diable danse
Devant les grands glaciers qui fondent

Urgence

La Terre va craquer
Dans tous les sens
Comment fair pour la protéger
Le future est-il sans espoir?
La science est-elle devenue folle?
Un jour pourrons-nous voir
Un monde sans guerres ni petrole?

Urgence

La mort est sur nos têtes
Les grandes puissances
Ont mis le feu à la planète

Urgence

L’enfer est dans le ciel
Etrange alliance
Les anges ont déposé leurs ailes
Et toi qui es si loin de moi
Trop loin pour m’entendre t’aimer
M’entendre respirer
Toi qui es peut-être en danger

Que dirons-nous à nos enfants
Quand ils voudront savoir comment
Nous avons tout fait pour détruire
Leur avenir sur Terre

Que faire
Que faire
Que faire
Que faire
Que faire
Que faire

Ad vitam

Ad vitam aeternam
Ad vitam aeternam

Jonathan:

Pendent que tout est sombre
Devient rouge sous les bombes
Que le soleil n’est plus qu’une ombre
A la recherche de sa tombe
Garde confiance en moi
Devant l’Apocalipse
Le déluge qui nous menace
Devant les grands risques d’eclipse
Les déserts qui se changent en glace
Garde confiance en moi

Le futur nous attend
Monté sur un grand cheval blanc
Garde confiance en moi

Ad vitam aeternam
Garde confiance en moi
Et tant que je serai là
Rien ne t’arrivera
Je le jure sur mon âme
Ad vitam aeternam

Ad vitam aeternam
Ad vitam aeternam

Mon amour ma bataille
La peur est entrée dans la ville
Il vaudra mieux que tu t’en ailles
Tu t’éloignes du péril
On se retrouvera

Pendent que tout est sombre
Devient rouge sous les bombes
Le futur nous attend
Avec ce chemin au printemps
Garde confiance en moi
Le futur nous attend
Monté sur un grand cheval blanc
Garde confiance en moi

Ad vitam aeternam
Garde confiance en moi
Et tant que je serai-là
Rien ne t’arrivera
Je le jure sur mon âme
Ad vitam aeternam

Garde confiance en moi
Et tant que je serai-là
Rien ne t’arrivera
Je le jure sur mon âme
Ad vitam aeternam
Ad vitam aeternam

Dialogue Mina, Renfield et Jonathan

Jonathan:

Mina, je dois partir, je dois aller voir Van Helsing.
Il est seul qui peut m’aider à comprendre ce qui
se passe ici.

Mina:

J’y vais avec toi.

Jonathan:

Non, Mina, reste ici, c’est mieux commes ça.

Mina:

Mais pourquoi Van Helsing?
Renfield?

Renfield:

Viens, Mina, je t’emmène dans un lieu magique.

Enfin plus rien

Renfield:

Comment suis-je tombé aussi bas
Pour devenir votre chose?
Jetant aux pieds de votre lit
Des vierges au visage de rose?
Et pourquoi donc vous ai-je suivi
Si loin de mes propres ténèbres
Et pourquoi donc suis-je celui
Qui n’a que la force des faibles?

Dracula:

Mon ami, ne t’inquiète plus
Ni pour Lucy, ni pour Mina
Et que t’importe que je tue
Qu’importe le sang que je bois
Laisse-moi t’offrire ce butin
Au ventre noir comme le soleil
Il est temps de prier les saints
Des paradis artificiels

Renfield:

Assez je n’en peux plus déjà
Je veux redevenir poussière
Fragile et nu dans mes hivers
Que les ciels éloignent de moi

Dracula:

Que les ciels se moquent bien de toi
Tu es du royaume des enfers
Tu es le frère de Dracula
Tu appartiens à Lucifer

Renfield:

Je n’appartiens plus à personne
Je suis la tête contre les mures
Pourvu que le mal me pardonne
Et m’abandonne dans mes blessures

Dracula:

Trop tard, trop tard, il est trop tard
Tu es ce que tu as choisi
Un glacier fou aux ongles noirs
Je te fais cadeau de ta vie

Renfield:

Enfin j’ai le droit de mourir
Sans savoir pourquoi j’ai vécu
Pourquoi dès mon premier soupir
La vie m’a porté disparu
Enfin j’ai le droit de partir
De retrouver ma soeur la nuit
Enfin je finis de souffrire
Et de pourrir au fond de puits
Enfin, enfin l’existance a une fin

Enfin il n’y aura plus de matin
A regarder le ciel brulé
Comme un enfant abandonné
Enfin, enfin l’existance a une fin

Enfin il n’y aura

Dracula:

Plus rien

Va, pars la rejoidre

Любов – біль
Смерть – свобода

Grand-Lui:

L’amour – la souffrance
La mort – la deliverance

Je suis

Vampiresse 1:

Si le jour se lève à minuit
A l’heure où soleil est foird

Vampiresse 2:

Si la mort se cache dans la vie
Voit-on vraimant ce que l’on voit?

Vampiresse 3:

Rien n’est jamais comme on le croit

Dracula:

Je ne suis pas ce que je suis
Caché derrière mon apparence
Il y a un blessé qui prie
La fin du royaume de souffrance

Je sais qu’en toute chose existe
La peur du Diable et celle de Dieu
C’est pourquoi le bonheur est triste
Et la nature belle quand il pleut

Je suis tout les chagrins vivants
Le seigneur des tourments
Je suis l’astre du désastre du temps
Le temple de Satan

Je suis le prince des morts vivants
Le regard faux des non-voyants
Je suis la chevauchée du vent
La chevelure des géants
Je suis le dernier survivant
Libéré dans les camps
Je suis le monstre absolu
L’ame humaine mise à nu

Je suis tout les chagrins vivants
Le seigneur des tourments
Je suis l’astre du désastre du temps
Le temple de Satan

Vampiresses:

Oh mais qui es-tu donc vraiment?
Es-tu coupable ou innocent?

Dracula:

Je suis les deux en même temps
Le loup-garou et son chasseur
Je suis crime et châtiment
Je suis l’épée dans mon coeur
Et si je meurs c’est de moi-même
C’est de ma peine capitale
Je suis celui qui dit: «Je t’aime»
A la lumière de chaque étoile

Je suis tout les chagrins vivants
Le seigneur des tourments
Je suis l’astre du désastre du temps
Le temple de Satan

Mystérieux personnage

Mina:

Mystérieux personnage
On dirait un gitan
Au regad de nuage
Si beau, si menaçant

Mystérieux personnage
On dirait un centaure
Venu du fond des âges
Retrouver un trésor

Mystérieux personnage
Mais qui est-il vraimant
La peur ou le courage
L’ennemi ou l’amant

Ce peut-il que le temps
Ne soit que la frontière
Où dorment les géants
Faits d’or et de poussière

Mystérieux personnage
Mais qui est-il vraimant
La peur ou le courage
L’ennemi ou l’amant

Dracula:

Enfin c’est toi, enfin
C’est toi ma déliverance
Venue
pour en mettre fin
A cinq siècles d’errance
Ma belle, ma promise
Enfin c’est toi, enfin
Il est temps qui se brise
L’anneau de mon destin
Il est temps de prier
Pour l’âme et le salut
Du navire égaré
Que je suis devenu

Mina:

Mystérieux personnage
C’est comme si la follie
Dessine ton visage
A l’approche
De la nuit
C’est peut-il que les hommes
Ne soient jamais humains
Qu’un triste ciel d’automne
Mis à part sur un chêne
Mystérieux personnage
Mais qui est-il vraimant
La peur ou le courage
L’ennemi ou l’amant

La signature

Van Helsing:

Enfin je vois dans mes paupières
Ce que je n’ai pas vu hier
Mais la colère est aveuglante
Comme un éclère dans la tourmente

Enfin je vois sous mes paupières
Je vois mais quel est ce mystère
Quel est cet ongle de rapace
Qui nous désire et nous menace

Enfin je vois sur mes paupières
Je vois mais tout n’est que mystère
Et dans ta peau cette blessure
On dirait une signature

L’étreinte Caligula
Entre Sabra et Shatila
Est-ce un esprit de condamné
Une légende ressuscitée?

Mais qui peut mourir sans mourir
Nous faire souffrire et nous maudire?
Mais qui, qui peut vivre sans mourir
A part le Diable ou un vampir
ou même le pire

Qui donc a ôsé la torture
Qui a gravé la signature
Un astre noir sur ta peau blanche
Entre tes hanches, pour quel revanche
A-t-il massacré ton enfance
A-t-il violé ton innocense?
Quel est cet ongle de rapace
Qui nous désire et nous menace

Afin que plus rien ne s’écrive
De sang de sperme et de salive
Où qu’il se cache même dans l’espace
Je jure de retrouver sa trace!
Mais quel est donc cet animal
Ce monstre fou, ce cannibale
Capable de vivre sans vie
Et de se fondre dans la nuit

Mais qui peut mourir sans mourir
Nous faire souffrire et nous maudire?
Mais qui, qui peut vivre sans mourir
A part le Diable ou un vampir

Est-ce la bague des Borgia
Ou l’anneau de Torquemada
Est-ce le bras de la justice
Dirigeant le De profundis
Est-ce la griffe de Tamerlan
Qui aurait traversé le temps
Annoncant le retour du mort
Sur le livre blanc de ton corps

Qui peut mourir sans mourir
Nous faire souffrire et nous maudire?
Mais qui, qui peut vivre sans mourir
A part le Diable ou un vampir
et même le pire

Que la peste et le cholera!
J’ai peur d’avoir à me le dire
J’ai peur d’avoir à découvrire
La signature de Dracula

Dialogue Jonathan et Van Helsing

Jonathan:

Van Helsing! Van Helsing! Mais qu’avez-vous?
Vous avez vu un fantôme ou quoi?

Van Helsing:

Non, Mister Harker, pas un fantôme! Quelque chose
de pire! Le Diable en personne! Je connais maintenant
l’origine du chaos qui mine cette ville, je connais
maintenat le mal qui a tué ma Lucy!
Le Fils du Dragon. Dracula.

Jonathan:

Mais de qui parlez-vous?
Dracula ce n’est qu’une légende!

Van Helsing:

Vlad Tsepes n’est pas une légende!
Mais le conte Vladislav Dracula que vous connaissez
sous le nom de Valachia!
Il serait à la recherche de la réincarnation de
sa femme, Elhemina, disparue depuis cinq cents années!

Jonathan:

Mina?

Van Helsing:

Oui. Oui. Ta Mina!

Jonathan:

Non!

Narration (Miroir)

Grand-Lui:

Dracula inflige la douleur et la souffrence au nom
de l’amour. Depuis cinq siècles il survit aux mensonges,
aux trahisons, à ses nombreuses passions. Sa longue
croisade ne lui a fait commettre que de pires atrocités
confronté, toujours confronté àchoisir entre le bien
et le mal.
Ne serait-il pas comme vous et moi?
Miroir, miroir, dis-moi qui est le plus puissant:
l’amour ou la mort?

Aussi loin que je sois

Jonathan:

Toi qui es revenue, toi qui repartiras
Dis-moi reviendras-tu pour la dernière fois
Où vas-tu repartir, où je repartirai
Pour mieux nous revenir pour toujours, à jamais

Mina:

Reviens, je suis partie au loin mais attends-moi
Au profond de ton lit, au chaleur de tes bras
Tu es mon absolu, celui en qui je crois
Dis-moi m’aimeras-tu
Aussi loin que je sois?

Jonathan, Mina:

Oublions les distances, elles n’ont plus d’importance
L’amour a randez-vous dans la vallée des fous
Oublions les souffrances qu’importe
Qu’elles soient immences
L’amour se fait confiance

Mina:

Dis-moi ce que tu vis quand je ne suis plus là

Jonathan:

Au chaleur de ton lit, au profond de tes bras

Mina:

Tu es mon absolu, celui en qui je crois
Dis-moi m’aimeras-tu aussi loin

Jonathan, Mina:

Que je sois

Oublions les distances, elles n’ont plus d’importance
L’amour a randez-vous dans la vallée des fous
Oublions les souffrances
Qu’importe qu’elles soient immences
L’amour se fait confiance.

Dialogue Van-Helsing et Lucy

Van Helsing:

N’y va pas, Lucy, c’est dangeureux.

Lucy:

Porquoi?

Van Helsing:

Toi aussi, toi aussi tu veux refaire le monde.

Lucy:

Oui. Oui. Et vous qu’avez-vous changé?
Toujours seul dans votre quête!

Van Helsing:

Je ne suis pas seul. Nous ne sommes pas seuls.
Dieu est avec nous.

Lucy:

Dieu?!

Van Helsing:

A quoi bon? A quoi bon discuter?

Droit de savoir

Lucy:

Mon père je vous en prie répondez-moi
Pourquoi ne me laissez-vous pas
Vivre ma vie comme je l'entends
Ici et maintenant
Je ne suis plus une petite fille
Qui ne connaît rien de la vie
Je sais les horreurs de la guerre
Et de la misère
Mon père de quels dangers me parlez-vous
Il y en a tant autour de nous
Je ne veux pas être comme ceux
Qui portent un bandeau sur les yeux

J'ai le droit de voir
Le droit de savoir

J'ai le droit de voir
Le droit de savoir
Le nom de chaque rue
Que vous avez connu

J'ai le droit de voir
Le rouge et le noir
Le meilleur et le pire
J'ai le droit de choisir

Je suis de liberté a jamais libérée
Laissez-moi partir
Je veux découvrir
L'espace et le temps
Mon siècle m'attend
J'ai vingt ans

Van Helsing:

Ma fille le monde n'est pas ce que tu vois
La vie est un oiseau de proie

Lucy:

Mon père que voulez-vous me dire?
Que cherchez-vous à m'interdire

Je veux ouvrir les fenêtres
De mon âme et tout connaitre
Vivre ma vie comme je l'entends
Dès maintenant

Choisir l'Église que je veux
Laissez-moi brûler de mon feu

Van Helsing:

Ma fille pourquoi me parles-tu ainsi
N'aimes-tu pas ce que je suis

Lucy:

Mon père je vous aime comme vous êtes
Mais je n'en ferai qu'á ma tête

Voyez la nuit ouvre ses portes
Je dois marcher vers elle
Et même si c'est fou qu'importe
J'ai le droit d'espérer le ciel

D'esperer le ciel
D'esperer le ciel

Narration (La lettre)

Grand Lui:

Ceux qui ne connaissent pas l’amour,
ne connaissentrien de la souffrance.
Ah, Renfeild! Il est obsédé par Lucy.
Vulnérable et désespéré, Dracula l’a choisi.

Bon voyage!

Un bateau qui sombre

Renfield:

C’est un bateau qui sombre
Et sombre et sombrera
Dans l’océan des ombres
Où m’attendent déjà
Des milliers des mendiants
Des fous et des putains
Couteau entre les dents
Et seringue a la main

C’est le mauvais côté
Du rêve et du réel
Uu soleil barbelé
Sur qui le Diable veille

La vie que je n’ai jamais demandée
Qui fait de moi un condamné
Marchant vers l’échafaud
La tête promise à la faux

C’est un chemin d’effroi
Où règnent tous les vices
Qui nous mène tout droit
Au jardin des supplices

C’est l’horreur absolu
Qui conduit au néant
Où les anges sont nus
Et recouverts de sang

La vie que je n’ai jamais demandée
Qui fait de moi un condamné
Marchant vers l’échafaud
La tête promise à la faux

C’est un bateau qui sombre
Et sombre et sombrera
Dans l’océan des ombres
Où Dieu me tend le bras

Dialogue Renfield et Jonathan

Renfield:

Ah!!!!!!!!!!!

Jonathan:

Ha-ha-ha, Renfield!

Renfield:

Jonathan!

Jonathan:

Eh? Tu rêvais?

Renfield:

Oui! Cauchemar! Cauchemar!

Jonathan:

C’est à cause de ça?

Renfield:

Peut-être.

Jonathan:

Ça vient du conte Valachia

Renfield:

Qui?

Jonathan:

Viens, Renfield! On la tient notre histoire.
Cet homme va nous dire ce qui se passe ici.

Renfield:

Et c’est ça qu’on cherche?

Jonathan:

C’est exactement ce qu’on cherche!

...Cerceuil

Renfield:

Attends

Dialogue Dracula, Jonathan et Renfield

Dracula:

Bienvenus chez moi! Vous pouvez entrer et sortir
librement et surtout n’oubliez pas d’y laisser un peu
de cette joie que vous y apporterez.

Jonathan:

Conte Valachia? Je suis très honoré.

Dracula:

Et tout l’honneur est pour moi Monsieur Harker!
Jonathan Harker, le grand journaliste.
Vous écrivez donc noir sur blancs, le fond de
la pensée des gens.

Jonathan:

J’essaie. S’ils me disent la vérité.

Dracula:

La vérité? La vérité n’existe pas, Monsieur Harker!
Nous mentons tous lorsqu’il s’agit d’enterrer les voix
les plus sombres de notre âme. Pas de photos, s’il
vous plaît! Renfield. Le caméraman. Ou plutôt vidéaste.
Vous vous approchez davantage de la vérité que
votre ami puisqu’une image vaut mille mots.

Renfield:

Et une image ne ment jamais!

Dracula:

Vous voyez tant de choses, messieurs,
mais en comprenez si peu!

Nous sommes ce que nous sommes

Dracula:

Que savez-vous du genre humain
Et de la solution finale
Que savez-vous du bien
Que savez-vous du mal

Et que c'est peut-être demain
Que l'horreur tombera sur nous
Comme une bombe et le malin
Nous passera la corde au cou

Et vous? Et vous?

Jonathan:

Nous avons tué John Lennon
Tué Sacco et Vanzetti
Nous sommes le diable en personne
Hiroshima Nagasaki

Nous avons tué Guevara
Nous avons tué Kennedy
Humilié Nelson Mandela
Et brûlé le Mississippi

Dracula, Jonathan et Renfield:

Nous sommes ce que nous sommes des hommes
Que savez-vous de vous
Que savons-nous de nous

Renfield:

Nous avons sanctifié Mao
Nous avons permis Tian'anmen
Franco, Salazar et Castro
Pinochet, Staline, Ben Laden

Nous avons tué des indiens
Des noirs, des juifs et des homos
Nous avons enfanté les chiens
Qui nous dévoreront bientôt

Jonathan et Renfield:

Et vous? Et vous?

Dracula:

Vous avez été les bourreaux
De Luther King, d'Atahualpa
Copernic et Galileo
Vous êtes les fils d'Attila

Pourquoi l'homme est-il donc un loup
Cinq siècles et plus de barbarie
En aurez-vous un jour assez
Du sang des larmes et des cris

Dracula, Jonathan et Renfield:

Nous sommes ce que nous sommes des hommes
Que savez-vous de vous
Que savons-nous de nous

Renfield:

Nous avons inventé Hitler
Bormann Goering Eichmann Satan

Dracula:

Vous avez blessé l'univers
Qui s'éteindra dans peu de temps

Jonathan:

Plus aucun signe d'innocence
La grande noirceur est partout

Dracula, Jonathan et Renfield:

Nous avons tué l'espérance
Nous sommes assoiffés de puissance

Jonathan:

Que savez-vous de la Shoah
Du génocide en Arménie

Renfield:

Massoud il était une fois
Un peuple frère en Acadie

Dracula:

D'Ian Palac a Da Vinci
Nous sommes de nuit et brouillard

Dracula, Jonathan et Renfield:

C'est ce que nous aurons écrit
De plus terrible dans l'Histoire

Nous sommes ce que nous sommes des hommes
Que savez-vous de vous
Que savons-nous de nous
De nous

Avance

Vampiresses:

Asambosam Jaracara
Penanggalen Kali Siva

Dracula:

Messieurs, quel mauvais hôte je fais!
Laissez-moi vous offrire quelques plaisirs!
Ce lieu magique comblera tous vos désirs!

Vampiresses:

Avance
Avance
Avance

Vers celles dont les bouches
Ont soif de ta semence
Avance avance et touche
Le corps des trois déesses
A genoux devant toi
Imagine ton sexe
Dans nous trois à la fois

Asambosam Jaracara
Penanggalen Kali Siva
Que ton sabre se dresse
Et qu'il tranche le fruit
Du corps des trois déesses
Au soleil de minuit

Dénude ton corps
Découvre la puissance
De la bouche qui mord
Dans le fruit défendu
Offre ton âme au Maître
Entre dans l'inconnu
Viens te reconnaître

Asambosam Jaracara
Penanggalen Kali Siva
Les femmes sont offertes
Leurs lèvres sont ouvertes
Succombe au charme des voix
Des sirènes de Vetala

Avance

Cède à la tentation
Qui brûle dans tes veines
Déchire la prison
De ta peau qui te gène
Rivières de jouissance
Et rivières de sang
Célébrez la naissance
De l'amant tout puissant

Asambosam Jaracara
Penanggalen Kali Siva
Que ton sabre se dresse
Et qu'il tranche le fruit
Du corps des trois déesses
Au soleil de minuit

Avance
Avance
Avance

Asambosam Jaracara
Penanggalen Kali Siva

Asambosam Jaracara
Penanggalen Kali Siva

Asambosam Jaracara
Penanggalen Kali Siva
Que ton sabre se dresse
Et qu’elle tranche le fruit
Du corps des trois deesses
Au soleil de minuit

Abandone ton âme
Renie ton existence
Et nous serons ta femme

Abandone ton âme
Renie ton existence
Et nous serons ta femme

Dracula:

Arrière arrière
Recouvrez vos charmes
Recouvrez vos seins
Retournez en enfer
Cet homme m'appartient…

Mina

Jonathan:

J'ai peur de ne plus dire non
J'ai peur de nous trahir
Et de céder aux tentations
Aux plaisirs aux désirs
J'ai chaud j'ai froid tout en dedans

J'ai peur d'effacer le temps
J'ai peur d'oublier nos prières
Et de renier nos serments
Amour dis-moi que faire
Comment te vivre en attendant

Mina où es-tu
Mina parle-moi
J'ai peur de perdre la raison
J'ai si peur d'oublier ton nom

J'ai peur des absences de mon coeur
J'ai peur du poids de chaque pierre
Et de traverser la frontière
De t'oublier avant
D'avoir vu naître le printemps

Mina où es-tu
Mina parle-moi
J'ai peur de perdre la raison
J'ai si peur d'oublier ton nom

Mina où es-tu
Mina aime-moi
Ouvre tes voiles à l'horizon
Ramène-moi vers la raison

Elhemina reviens
Sépare l'archange du martyr
Elhemina reviens
Garde pour moi l'avenir

Mina où es-tu
Mina aime-moi
J'ai peur de perdre la raison
J'ai si peur d'oublier ton nom

Mina où es-tu
Mina aime-moi
J'ai peur de perdre la raison
J'ai si peur d'oublier ton nom

Mina …

L'armée des ombres

Renfield:

Que savez-vous de la douleur
Et des tourments qui me tourmentent
Que savez-vous de ce qui hante
Celui qui vie la mort au coeur

Que l'armée des ombres s'avance
Qu'elle me possède et qu'elle me donne
La beauté de la violence
Et qu'elle me baise comme personne

Que l'armée des ombres s'avance
Et qu'elle réveille les eaux qui dorment
Au plus profond de ma souffrance
Couchée près d'un diable à trois cornes

Ce qui nous manque nous déchire
Ce que l'on possède nous fait mal
Comment vivre avec le désir
Qui fait de l'homme un animal

Que l'armée des ombres se presse
Au secours de ma déchéance
Dans la luxure et dans l'ivresse
Et qu'elle me rende l'innocence

Ô ma tempête qui se déchaîne
Pour qu'en moi le calme revienne

Que l'armée des ombres s'avance
Qu'elle me possède et qu'elle me donne
La beauté de la violence
Et qu'elle me baise comme personne

Que l'armée des ombres s'avance
Et qu'elle réveille les eaux qui dorment
Au plus profond de ma souffrance
Couchée près d'un diable à trois cornes

Dracula:

Ami quelle est cette douleur
Qui semble déchirer ton âme
Et te ronger de l'intérieur
Quel est ce feu que tu réclames

Renfield:

Ne m'appelle pas ton ami
Nous n'avons pas les mêmes rêves
Nos fleuves n'ont pas le même lit
Et nos arbres la même sève

Dracula:

Que sais-tu de porter le poids
De la douleur en permanence
Que sais-tu de porter la croix
De l'amour en désespérance

Renfield:

Et toi que sais-tu d'être fou
Et que sais-tu du mal d'amour
Qui me fait marcher à genoux
Sans Dieu sans ami ni secours

Dracula:

Je sais que nous sommes pareils
A deux châteaux au bord du vide
Je suis un aigle dont les ailes
Ne veulent plus être le guide

Dracula, Renfield:

Et nous brûlerons solitaires
Comme brûlent tous les amants
Cloués aux portes de l'enfer
Les yeux crevés par un diamant

Dialogue pacte - Dracula et Renfield

Dracula:

Renfield, avez-vous déjà connu l’amour et sa passion?

Renfield:

J’en ai seulement rêvé!

Dracula:

Est сelle dont vous rêvez?
Seriez-vous prêt à braver le feu de l’enfer pour son baiser?

Renfield:

Oui! Oui!

Dracula:

Serier-vous prêt à damner votre âme pour une seule
de ses caresses?

Renfield:

Je suis prêt à tout pour ma Lucy!

Dracula:

Tout?

Renfield:

Tout!

Dracula:

Je cherche une femme. Une femme que j’aime depuis toujours.
Et je sens sa présence.
Je sens sa présence par-delà la distance et le temps!
Je la sens! Je la sens à travers toi!

Renfield:

Mais Lucy c’est mon amour à moi!

Dracula:

Mon pauvre ami! Mais elle ne t’a jamais appartenu!
Jamais!
Je te propose un pacte, Renfield. Amène-moi mon Elhemina. Et ne t’inquète plus pour ta Lucy. Je la ferai tienne.

Renfield:

Oh oui!

Dracula:

Et seule pour l’éternité!

Étrange étranger

Lucy:

Dis-moi qui es-tu
Toi qui me plaît déjà
Toi qui ne m'es pas inconnu

Lucy, Dracula:

Dis-moi qui es-tu
Toi qui me plaît déjà
Mais que je ne reconnais pas

Qui es-tu? Qui es-tu?
Qui es-tu? Qui es-tu?

Dracula:

Dis que cherches-tu
En cet endroit de perdition
Où le vice a tué la vertu
Quelle impression quelle émotion
Que viens-tu faire dans ces ruelles
Dans cette bauge abandonnée
Au désordre et à la misère
D'où viens-tu étrange beauté

Lucy:

Bel étrange étranger
Toi-même que viens-tu chercher
Quelle espérance quelle pitié
Dis-moi qui viens-tu retrouver

Dracula:

Peut-être un souvenir
Un cygne noir qui me rappelle
Une âme qui m'a vu souffrir
Pourtant je ne désire qu'elle

Lucy, Dracula:

Dis-moi qui es-tu
Toi qui me plaît déjà
Toi qui ne m'es pas inconnu
Dis-moi qui es-tu
Toi qui me plait déjà
Mais que je ne reconnais pas

Qui es-tu? Qui es-tu?
Qui es-tu? Qui es-tu?

Lucy:

Je suis un souvenir
Qui se perd dans le temps

Dracula:

Et moi je suis le verbe écrire
Qui ne s'écrit que par le sang
Tes larmes sont les miennes
Je les bois depuis si longtemps
Que maintenant elles m'appartiennent
Et que ma bouche les attend

Lucy:

Étranger qui es-tu?

Dracula:

Je suis celui qui souffrira
Dans l'absolu dans l'inconnu

Lucy:

Et je suis celle qui te suivra

Dracula:

Ne crains rien. La douleur pour un moment,
le plaisir pour toujours!

Lucy, Dracula:

Dis-moi qui es-tu
Toi qui me plaît déà
Toi qui ne m'es pas inconnu
Dis-moi qui es-tu
Toi qui me plaît déjà
Mais que je ne reconnais pas

Lucy:

Toi qui me tues

Pourquoi

Van Helsing:

Toi qui est le plus fort
Qui nous gardes en otage
Si tu existes encore
Découvre ton visage
Ou bien en as-tu honte
Je veux entendre ta voix
Il faut que tu répondes
Montre-toi viens y moi

Dis-moi pourquoi

Dieu où te caches-tu
A l'abri de quel marécage
Où les hommes s'entretuent
Au nom de ton message
En face de quel serpent
Aurais-tu donc perdu la foi
Es-tu le frère de Satan
Ou te prendrais-tu pour toi?

Dis-moi pourquoi

Dis-moi pourquoi
Mes yeux mon âme et ma mémoire
Dis-moi pourquoi
L'or de ma vie, mon seul espoir
Dis-moi pourquoi
Réponds je veux savoir

Montre-moi ton visage
Dis-moi pourquoi le sacrifice
Toi qui m'as fait à ton image
Réponds au nom du fils
Dis-moi pourquoi je vis
Je veux entendre ta voix
Comme le soir quand je prie
A genoux devant toi

Dis-moi pourquoi

Dis-moi pourquoi
Mes yeux mon âme et ma mémoire
Dis-moi pourquoi
Je suis l'argile de ton histoire

Dis-moi pourquoi
Tu brilles alors que tout est noir
Dis-moi pourquoi
Réponds je veux savoir

Regarde-moi en face
Ton coeur est-il de glace
Comme celui d'un assassin
Qui tient entre ses mains
Notre destin?

Dis-moi pourquoi
Mes yeux mon âme et ma mémoire
Dis-moi pourquoi
La mort n'est jamais en retard

Dis-moi pourquoi
Ton nom est cause de désespoir
Dis-moi pourquoi
Réponds, je veux savoir

Pourquoi...

Qui sera la prochaine

Dracula:

Oh, solitude! Oh, désespoir!
Mon coeur meurtri pleure du sang
Comment puis-je continuer à croire
En cet amour qui brave le temps?!
Je crois bien l’avoir retrouvée
Mon bel amour, ma bien-aimée
Celle qui m’a tant fait voyager
Et parcourir l’éternité

Любов моя Ельміно!

Elhemina:

Любов моя!!!!!

Jonathan:

Chacun de nous est en soi un naufrage
Un sac de blé rempli de haine
Victime de son propre esclavage
Il se demande qui sera la prochaine

Dracula:

Любов моя

Jonathan:

... qui sera la prochaine

Dracula:

Ельміно!

Elhemina:

Любов моя!!!!!

Jonathan:

... qui sera la prochaine

Lucy:

Qui est donc celle qu’il aime tant

Choeur: ...qui sera la prochaine

Lucy:

L’élue de mon prince tout-puissant

Choeur: ...qui sera la prochaine

Mina:

Comme c’est étrange, mais qu’es-tu devenue?

Choeur: ...qui sera la prochaine

Mina:

Une lumière blanche que je ne comprends plus

Choeur: ...qui sera la prochaine

Lucy:

Mina, c’est moi, si heureuse maintenant

Choeur: ...qui sera la prochaine

Lucy:

Marche avec moi et traversons le temps

Choeur: ...qui sera la prochaine

Dracula:

Il n’y aura plus d’autre victime

Choeur:

Abattons-la, détruisons-la, tuons-la,
Elle doit mourir

Dracula:

Qui ne soit déjà condamné

Choeur:

Abattons-la, détruisons-la, tuons-la,
Elle doit mourir

Dracula:

Il n’y aura plus d’autre crime

Choeur:

Abattons-la, détruisons-la, tuons-la,
Elle doit mourir

Dracula:

Je vous le jure devant l’éternité!

Choeur:

Abattons-la, détruisons-la, tuons-la,
Elle doit mourir

Sorcière, Retourne aux enfers
La terre n’est plus ton royaume
Tu n’as plus la vie, ni de rêves
Tu n’es qu’un monstre en qui le mal se plonge

Lucy:

Mon père, mon père, mais quel est ce rempart
Cet horrible mur de Berlin?
Cette muraille qui nous sépare
Ce désert froid qui me cache vos mains?

Van-Helsing:

Arrière, arrière! Fantôme de ma fille!

Lucy:

Père, père, entendez votre fille

Van-Helsing:

Vipère au sang froid plaqué or

Lucy:

J’ai soif de vous! Embrassez-moi!

Van-Helsing:

Arrière, arrière! Etrangère à ma fille!

Lucy:

Et rejoignez-moi dans la nuit

Van-Helsing:

Va-t’en jeter ailleur tes mauvais sorts
Ces mains ne sont plus des mains qui caressent

Lucy:

Non vous serez

Van-Helsing:

Elle sont les ciseaux de l’oublie

Lucy:

La lumière et la mort

Van-Helsing:

Laissez-moi tuer ma princesse
Pourque sa mort la ramène à la vie

Dracula:

Elhemina!!!!!!!!!!!!!!!!!!

L'affrontement

Dracula:

Elhemina, enfin!

Van Helsing:

DRACUL!!!!

Dracula:

Je savais bien que tu viendrais
Bouffon d’orgeuil ivre de haine
Je t’attendais

Il est grand temps que tu apprennes
La vérité des vérités
Autour de toi tout est mensonge
L’éternité n’est qu’un fruit pourri
Qui te ronge
Les hommes t’ont menti
Les femmes t’ont trahi

Van Helsing:

Vade retro Vlad Satanas
Avale ta langue de vipere
Rends-lui sa place
Dans la geule noir de Lucifer

Vampiresses:

Oh! De Profundis! Oh! De Profundis!

Dracula:

Mais qui es-tu donc pour me parler ainsi?

Van Helsing:

Je suis les quatre cavaliers annoncés
Dans l’Apocalipse pour te tuer
Je suis venu rendre justice
Au nom des ceux qui ont prié comme
Des agneaux sacrifiés
Âme damnée je suis ton jugement dernier
Le cri parmi les cris de ceux qui n’ont rien dit

Dracula:

Mais à qui donc crois-tu parler?
Je suis le roi qui tue les rois
Et leurs guerriers
Même l’église a peur de moi
Je suis le vengeur invité
A purifier cette planète
La grande armée est devenue
Cent mille tempêtes
Annonsant votre fin
Et ton Dieu n’y peut rien

Van Helsing:

Credo in Deum
Patrem omnipotentem,
Creatorem caeli et terrae.
Et in Iesum Christum,
Filium eius unicum,
Dominum nostrum,
Qui conceptus est de Spiritu Sancto

Dracula:

Tu me fais rire avec ton Dieu
Qui ne vous a jamais aimé
Ouvre les yeux, Van Helsing,
Il vous a tous abandonné
Il m’a laissé tuer vos filles
Il m’a laissé violer ta fille

Et son fils clué sur la croix
Il n’a rien dit
Et tu oses dire que c’est
En ce Dieu que tu crois

Van Helsing:

Avale ta langue de vipere
Rends-lui sa place
Dans la geule noir de Lucifer
Vade retro Vlad Satanas

Il est temps pour toi de payer
Il est temps pour toi de te taire
Toi qui a semé sur la terre tant de pêchés
Aprends donc à prier pour être pardonné

Van Helsing:

Pour être pardonné
Pour être pardonné

Dracula:

Tu dois mourir
Tu vas mourir

Dracula:

Je porte en moi l’esprit de Valachia
Qui de par sa furie vengeresse
Va balayer cette terre comme une flamme vivante!

Qui donc a le pouvoir du sang dans ses veines?
Le pouvoir du sang!

Repose

Lucy:

Mon père, repose dans le coeur
De la vallée des larmes
Mon père, qui a montré la voie
De la sagesse autour de toi
Repose dans la sérénité
Près de la vérité
Que tu as tant cherché
Repose

Mon père, mon maître dans l’espoir
Qui m’a donné voir la vie
Repose loin du bruit
Et de ton meilleur ennemi
Repose et garde entre tes mains
Le dernier parchemin
Qui dit notre destin
Repose

Repose dans la beauté des choses
Auprès de ton enfant
Repose maintenant
Repose sous le fleuve du temps
Repose maintenant
Ainsi repose dans le coeur
De la vallée des larmes
Je prie

L’amour aux deus visages

Jonathan:

L’amour n’est pas ce que tu dis
Tu es trop cruel pour aimer
Tu nous as tous trahis
Meme ton ombre t’a quitté

Dracula:

L’amour est le frère des tourments
L’amour n’est pas ce que tu crois
Son coeur est si brûlant
Que près de lui l’enfer est froid

Jonathan:

L’amour n’est pas ce que tu dis

Dracula:

L’amour n’est pas ce que tu crois

Dracula, Jonathan:

Elhemina choisis, c’est Jonathan ou Dracula

Jonathan:

L’amour n’est pas ce que tu prends
L’amour est dans ce que tu donnes
Ici et maintenant
L’amour est un dieu qui pardonne

Dracula:

L’amour n’est pas ce que tu penses
L’amour est le fils de l’enfer
Il est fait de souffrance
Et toi tu n’as jamais souffert

L’amour n’est pas ce que tu dis

Jonathan:

L’amour n’est pas ce que tu crois

Dracula, Jonathan:

Elhemina choisis, c’est Jonathan ou Dracula

C’est moi je t’en supplie
Detourne-toi de lui
Ne t’en approche pas
Tu le regretteras
Mina reviens-moi

Jonathan:

L’amour n’est pas ce que tu dis/

Dracula:

L’amour est le frère des tourments

Jonathan:

Tu es trop cruel pour aimer/

Dracula:

L’amour n’est pas ce que tu crois

Jonathan:

Tu nous as tous trahis/

Dracula:

Son coeur est si brûlant

Jonathan:

Même ton ombre t’a quitté/

Dracula:

Que près de lui l’enfer est froid

Jonathan:

L’amour n’est pas ce que tu prends/

Dracula:

L’amour n’est pas ce que tu penses

Jonathan:

L’amour est dans ce que tu donnes/

Dracula:

L’amour est le fils de l’enfer

Jonathan:

Ici et maintenant/

Dracula:

Il est fait de souffrance

Jonathan:

L’amour est un dieu qui pardonne/

Dracula:

Et toi tu n’as jamais souffert

Prélude Règne

Dracula:

Пізнав любов, пізнав любов, пізнай же смерть!

Elhemina! Elhemina! Я люблю тебе навіки!
Я люблю тебе навіки, моя Ельміно!
Любов моя! Любов моя!

Mina:

Хто з любов’ю не знається,
Той горя не знає

Jonathan:

Mina!

Règne

Dracula:

Quand je n’serai plus
Qu’une étrange légende
Un demi-dieu vaincu
Dans son château de cendre

Règne

Règne sur la beauté
De toutes choses humaines
Devient la vérité
De celui que tu aimes

Règne

Ramène la tendresse
Dans l’âme des humains
Mon amour je te laisse
La Terre entre les mains

Règne mon soleil déchiré
Ma princesse bien-aimée
Avant que tout s’éteigne
Ma souveraine

Règne sur l’or du tepms
Les collines et les plaines
Protège l’océan
Où dorment les sirènes

Règne

Protège le future
Epargne-nous la haine
Apaise les blessures
De ce siècle qui saigne

Règne mon soleil déchiré
Ma princesse bien-aimée
Avant que tout s’éteigne
Ma souveraine

Règne mon soleil déchiré
Ma princesse bien-aimée
Que les volcans te craignent
Ma souveraine

Sur l’orchestre du temps
Sur les ongles du vent
Protège le printemps
De l’hiver qui l’attend
Règne sur l’au-delà
Et règne sur ma peine
Ô règne encore sur moi
Ma princesse ma souveraine

Règne

Quand je n’serai plus
Qu’une étrange légende
Un demi-dieu vaincu
Dans son château de cendre
Quand le diable aura dit
C’est lui que j’ai maudit

Règne

Dialogue Dracula et Renfield

Renfield:

Où est Lucy? Où est ma Lucy?

Dracula:

Demande à Van Helsing!

Renfield:

Mais le pacte?! Nous avions un pacte!

Dracula:

Je sais

Renfield:

Nous avions un pacte!

Dracula:

Je sais, Renfield!

Renfield:

Mon amour à moi! Ma Lucy!!!

Dracula:

Ta Lucy, tu la retrouveras!