Lyrics

Déliverrance


Déliverrance

C'était un jour corbeau un jour sans hirondelles
II a quitté le nid, il est parti sans elle
Elle l'a regardé faire comme si c'était écrit
Sa quarantaine sonne sans un enfant de lui

Ne laissant derrière lui que des ronds de poussières
Un disque de Chopin sur la grande étagère
Et des lettres d'amour qu'un jour elle relira
Quand ses cheveux blanchis viendront sonner le glas

II offrait des miroirs comme on offre des fleurs
Elle faisait des bouquets de ces reflets trompeurs
II honorait son corps comme une cathédrale
Mais jusque dans leurs draps s'invita la rivale

Elle a tissé sa toile dans le plus grand silence
Posa sur leur amour un parfum de distance
Elle a pris le dessus sans mettre de dessous
Cette maîtresse insidieuse avait tous les atouts

Elle n'était ni plus jeune elle n'était ni plus belle
Elle ne portait ni robe ni guipure ni dentelle
Elle s'appelait souffrance elle s'appelait passé
Elle s'appelait l'Irlande et puis la peur d'aimer

Dans l'appartement vide l'écho de leurs caresses
Son amour impuissant face à la forteresse
On ne pénètre pas sans y être invité
Dans la douleur de l'autre qui interdit d'aimer

C'était un jour corbeau, un jour sans hirondelles
II a quitté le nid il est parti sans elle
Son cœur est en travaux son cœur est entravé
Et son corps déserté devient corps étranger

C'était un jour corbeau, un jour sans hirondelles
II a quitté le nid il est parti sans elle...

Auteur: Sophie Hartung
Compositeur: Philippe Noireaut